Réservé aux abonnés

Les Japonaises bossent plus sans vivre mieux

Malgré des efforts, le Japon a reculé dans le classement mondial sur l’égalité hommes-femmes. Le taux d’occupation des femmes a progressé de façon spectaculaire, mais elles occupent plutôt des postes subalternes.
30 déc. 2020, 00:01
/ Màj. le 30 déc. 2020 à 06:50
Dans un classement sur l’égalité des genres établi par le Forum économique mondial, le Japon est 121e sur 153. Il était 101e en 2012.

Le Japon vise-t-il la lanterne rouge mondiale en matière d’égalité hommes-femmes? Il fait en tout cas tout pour la décrocher, à en croire le nouveau plan quinquennal du gouvernement en la matière, publié la semaine dernière. Dans la précédente feuille de route, le premier ministre d’alors, Shinzo Abe, avait promis que les postes de direction seraient occupés à 30% par des femmes d’ici 2020. Il avait même trouvé un nom: womenomics, comme il y avait eu les Abenomics. Or les femmes n...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois