Sébastien Loeb remporte un 7e rallye de Monte-Carlo. Burri termine 9e.

Le nonuple champion du monde Sébastien Loeb (Citroën) a remporté samedi soir le Rallye de Monte-Carlo pour la 7e fois de sa carrière, devant Sébastien Ogier (Volkswagen). Le Prévôtois Olivier Burri (Peugeot) a terminé à un superbe 9e rang.
07 août 2015, 10:54
World champion Sebastien Loeb of France sprays champagne after winning the 81st Rally of Monte Carlo, Sunday, Jan. 20, 2013, in Monaco. Nine-time world champion Sebastien Loeb of France won the Monte Carlo Rally for the seventh time in the past eight races on Saturday. The Citroen driver, competing in the first of only four races this season after going into semi-retirement, won ahead of countryman Sebastien Ogier and Daniel Sordo of Spain after race organizers cancelled the day's final two stages on safety grounds. (AP Photo/Lionel Cironneau)

En tête pendant la plus grande partie de ce rallye, Sébastien Loeb en est désormais à 77 victoires en Mondial des rallyes. L'Alsacien ne disputera que trois autres manches du Championnat du monde (WRC) en 2013, en Suède, en Argentine et en Alsace.

La fin de l'épreuve été annulée pour des raisons de sécurité par la direction de course. Les deux dernières spéciales, prévues à partir de 21h30 samedi dans l'arrière-pays niçois, auraient été dangereuses pour les pilotes et les très nombreux spectateurs. Des conditions météorologiques épouvantables, avec de la neige et de la pluie, rendaient les voitures impossibles à conduire.
 
Dans la spéciale mythique du Col de Turini, trois spectateurs ont dû être été évacués en fin d'après-midi, dont deux avec des jambes cassées, pour des raisons indépendantes du déroulement de la course. Cela avait provoqué l'interruption de la 16e spéciale.
 
"Inconduisible"
 
"C'était +inconduisible+ car la neige était gorgée d'eau, à cause de la pluie, et il n'y avait aucune adhérence", ont dit les deux premiers du classement général Sébastien Loeb et Sébastien Ogier lors de leur retour à Monaco samedi soir pour une courte assistance avant la dernière boucle de deux spéciales, qui a finalement été annulée...
 
A ce moment-là, de nombreux spectateurs trempés redescendaient du col de Turini (ES17) ou de Lantosque-Lucéram (ES18) sans attendre le dernier passage prévu à partir de 21h30. Ils ont ainsi provoqué des bouchons de plusieurs kilomètres sur des routes très étroites où étaient garées des dizaines de voitures.
 
Deux points pour Burri
 
Olivier Burri, qui faisait équipe avec le Français Guillaume Duval pour sa grande "première" au volant d'une Peugeot 207 S2000, a récolté 2 points grâce à ses performances monégasques. C'est seulement la deuxième fois de sa carrière que le Jurassien inscrit des points au championnat du monde, après avoir terminé 8e en Principauté en 2004. Il est d'ailleurs le seul Suisse à avoir réalisé cet exploit en WRC.