Réservé aux abonnés

Novartis mise sur Boston pour son réservoir de cerveaux

Le géant suisse emploie désormais 1600 chercheurs aux Etats-Unis, où il veut développer encore ses activités. Bâle s'inquiète de la situation.
05 août 2015, 15:47
data_art_5791298

En 2002, Novartis mettait le cap sur les Etats-Unis: le pilotage de ses activités de recherche quittait Bâle, direction Boston. Dix ans après, le groupe profite pleinement d'un environnement hors du commun et continue sur sa lancée. Bâle conserve aussi une position privilégiée.

Le géant pharmaceutique a mené son installation dans la région de Boston tambour battant. Il y emploie aujourd'hui 2000 personnes, dont 1600 chercheurs, et y occupe près de 100 000 mètres carrés de locaux.

Son principal bâtiment, une ancienne usine de bonbons des années 1920 transformée à grands frais, se dresse fière...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois