Bruxelles reste en alerte maximum, l'enquête se poursuit en France

Des opérations policières ont été menées dimanche soir à Bruxelles (BEL).

22 nov. 2015, 22:01
Des bus des transports en commun sont utilisés pour bloquer les rues.

L'agglomération de Bruxelles sera encore en alerte maximum lundi par crainte d'une réplique des attentats de Paris. Alors que "plusieurs suspects" liés aux attaques en France sont recherchés, des opérations policières ont été menées dimanche soir dans la capitale belge.

Métros et centres commerciaux ont été fermés depuis samedi en raison d'une menace "imminente" d'attentat "tel que déroulé à Paris", a expliqué le Premier ministre Charles Michel. Il a annoncé dimanche soir que le niveau d'alerte maximale était maintenu dans Bruxelles.

Métro et écoles resteront donc fermés lundi. Du jamais vu en Belgique, a indiqué dimanche soir le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse. Le niveau d'alerte 3 est maintenu dans le reste de la Belgique. Une nouvelle évaluation sécuritaire de la situation sera faite lundi dans l'après-midi.

En soirée, plusieurs opérations policières étaient en cours, notamment dans le centre de Bruxelles, à proximité de la Grand-Place, où un périmètre de sécurité aurait été établi, ainsi que dans la région de Charleroi, selon les médias locaux.

Un suspect-clé en cavale

Durant le week-end, les forces de l'ordre ont été mobilisées. Elles tentent en particulier de repérer Salah Abdeslam, suspect-clé de l'enquête sur les attentats du 13 novembre qui ont fait 130 morts et toujours en fuite.

Ce Français vivant en Belgique aurait quitté dès le 14 novembre la région parisienne pour la Belgique, exfiltré par deux hommes inculpés depuis par la justice belge. Un troisième suspect arrêté a été inculpé vendredi en Belgique pour terrorisme. Des armes ont été retrouvées à son domicile.