David Cameron: "le Royaume-Uni ne doit pas tourner le dos à l'Europe"

Le Premier ministre britannique David Cameron appelle le Royaume-Uni à ne pas se détourner de l'Europe. En outre, il a affirmé devant le parlement que Londres n'allait pas activer l'article 50 pour le moment.
27 juin 2016, 17:51
/ Màj. le 27 juin 2016 à 18:00
David Cameron appelle à ne pas rejeter l'UE.

Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne (UE) mais "ne doit pas tourner le dos à l'Europe", a déclaré lundi après-midi devant le parlement britannique le premier ministre David Cameron. Londres n'invoquera pas l'article 50 à ce stade, a-t-il aussi affirmé.

La chambre des Communes est revenue en session lundi après une pause pour le référendum qui a décidé le Brexit. "Nous devons déterminer le genre de relation que nous voulons désormais avoir avec l'UE", a ajouté M. Cameron devant les élus.

Il a précisé que ce sera à son successeur de le faire. Le dirigeant conservateur qui avait milité pour rester dans l'UE avait annoncé sa démission vendredi. Le nom de son successeur doit être connu d'ici le 2 septembre.

David Cameron a aussi affirmé que Londres n'invoquerait pas à ce stade l'article 50 du Traité européen de Lisbonne. "Telle est notre décision souveraine, et il incombe à la Grande-Bretagne, et à elle seule, de la prendre", a-t-il dit, à la veille du sommet européen de Bruxelles.

Certaines voix s'étaient élevées au plan européen pour que le gouvernement britannique invoque rapidement l'article 50, qui enclenche le processus de négociations de retrait d'un pays de l'UE. Mais M. Cameron avait déjà signifié qu'il laisserait ce soin à son successeur, dont le nom, selon les instances du parti conservateur, devrait être connu au plus tard le 2 septembre.