Médias: le bénéfice de Lagardère a fait un bond de 136% en 2016

Avec 185 millions de francs de bénéfice réalisés en 2016 (+136%), la société française Lagardère peut envisager l'avenir avec sérénité. Le groupe s'attend d'ailleurs à "une bonne année 2017".
08 mars 2017, 20:01
Arnaud Lagardère, président de l'entreprise, s'attend à "une bonne année 2017".

Lagardère a vu son bénéfice net part du groupe bondir de 136%, en 2016, à 175 millions d'euros (185 millions de francs). La société française a profité de bonnes performances de la distribution dans les lieux de transports et de l'édition mais aussi d'importantes cessions dans l'immobilier.

Dirigée par Arnaud Lagardère, l'entreprise a vu son résultat opérationnel courant progresser de 13,5%, l'an dernier, à 395 millions d'euros. Ce résultat dépasse son objectif initial, qui était d'une hausse de 10% en début d'année, et qui avait été relevé à 13% en février.

La firme prévoit néanmoins un ralentissement, l'an prochain, de la croissance de cet indicateur clef. Elle anticipe un repli dans une fourchette de 5% à 8%.

Pour résumer, Lagardère a fait "une très très bonne année 2016". Et le groupe s'attend à "une bonne année 2017", a indiqué mercredi Arnaud Lagardère au cours d'une conférence de presse.

Le résultat net ajusté, retraité d'éléments non récurrents, est en léger retrait à 238 millions d'euros, contre 240 millions un an plus tôt.

L'entreprise a notamment bénéficié d'un apport brut de 211 millions d'euros. Cette manne financière est issue de la cession de l'immeuble Carré Daumesnil à Paris et de plusieurs biens immobiliers en Espagne.

Ventes en progression

La société avait publié en février un chiffre d'affaires en hausse de 2,7%, à 7,391 milliards d'euros. Si trois de ses filiales ont vu leur activité progresser: Lagardère Travel Retail (+5,3%), Lagardère Publishing (+2,6%) et Lagardère Sports and Entertainment (+0,3%), Lagardère Active (médias) a en revanche reculé de 4,9% en 2016.

"Le groupe confirme sa dynamique de croissance, malgré un environnement géopolitique difficile", a observé Gérard Adsuar le directeur financier de la firme, faisant référence aux attentats qui ont affecté les flux de voyageurs dans les aéroports. L'entreprise a enfin confirmé la perspective de croissance des ventes de 7% à 10% dans le Travel Retail.