Réservé aux abonnés

Pour les mineurs seuls, l’Italie introduit la figure du tuteur

Projet pilote pour aider les enfants non accompagnés.

21 juil. 2017, 00:31
An Iranian child warms near a fire as she wait s to be allowed to cross the Macedonian borders, near the northern Greek village of Idomeni, Friday, Dec. 4, 2015. Macedonian authorities are allowing only people from the war-wracked countries of Syria, Afghanistan and Iraq to cross from Greece on their way to other European Union countries, leading to protests from those from other countries who have been blocking the crossing for all since Wednesday.(AP Photo/Petros Giannakouris) Greece Migrants

Selon le ministère italien de l’Intérieur, quelque 10 000 mineurs non accompagnés sont arrivés en Italie depuis le début de l’année. Un nombre élevé, notent les organisations humanitaires, qui démontre l’évolution ponctuellement à la hausse du taux de migration. En 2015, estime l’organisation Save the Children, 15 000 mineurs non accompagnés ont franchi la Méditerranée et un peu plus de 25 000 en 2016.

Selon une loi adoptée par le parlement italien en octobre 2016, ces migrants mineurs ne peuvent pas être expulsés, et l’Etat doit se charger de leur éducation. Toujours selon ...