Football – Les grandes soirées des clubs suisses: Thoune s’ouvre la porte de la Ligue des Champions en 2005

Thoune se rappellera longtemps de ses folles soirées européennes de 2005. Le Petit Poucet de la compétition s’était brillamment qualifié pour la phase de poules de la Ligue des Champions et avait notamment affronté Arsenal et l’Ajax Amsterdam.

05 mai 2020, 08:07
Les buteurs et héros de la qualification en phase de poule Tiago Bernardini et Mauro Lustrinelli saluent leur public.

Après les Grasshoppers et le FC Bâle, la troisième équipe suisse appelée à disputer la phase de poules de la Ligue des Champions fut le FC Thoune en 2005. Les Bernois ont signé un exploit unique.

Cette qualification du FC Thoune restera comme l’une des plus grandes sensations de l’histoire de la Ligue des Champions
Andres Gerber, ancien capitaine du FC Thoune

Les Bernois n’ont-ils pas réussi à s’inviter à la table des grands avec seulement un budget de 5,5 millions de francs ? «Cette qualification du FC Thoune restera comme l’une des plus grandes sensations de l’histoire de la Ligue des Champions», affirme ainsi Andres Gerber, l’actuel directeur sportif du club qui était le capitaine de la formation victorieuse lors du tour préliminaire du Dynamo Kiev et du Malmoe FF.

 

L’entraîneur Urs Schönenberger porté en triomphe par ses joueurs après la qualification. (Keystone Archives)

Après avoir éliminé le Dynamo Kiev grâce à un 2-2 en Ukraine et un succès 1-0 à domicile, le FC Thoune s’imposait 1-0 à Malmoe grâce à une réussite du Brésilien Adriano Pimenta à la 33e minute. Même si les Suédois pouvaient compter sur un joueur d’exception en la personne du stratège finlandais Jari Litmanen, on voyait mal comment la qualification pouvait désormais échapper aux Bernois avant le match retour du 23 août 2005 dans un Stade de Suisse à guichets fermés. Dans une rencontre à sens unique, une ouverture du score du Brésilien Tiago Bernardini à la 25e suivie d’un doublé de Mauro Lustrinelli (40e et 65) offraient au FC Thoune la plus belle victoire de son histoire.

 

 

Une ville sous les eaux

Elle était d’autant plus magnifique qu’elle survenait au lendemain d’une inondation qui avait si durement frappé l’Oberland. Le stade du Lachen, l’enceinte où le FC Thoune évoluait toujours en 2005, était ainsi complètement submergé par les eaux. La retransmission sur grand écran et la nuit «blanche» autorisée par la commune en cas de qualification n’ont pas pu se dérouler.

A défaut de la fêter comme ils l’entendaient, les Thounois démontré que cette qualification ne devait rien au hasard. Les Bernois prenaient ainsi la troisième place de leur poule derrière Arsenal et l’Ajax mais devant le Sparta Prague pour disputer en février un seizième de finale de la Ligue Europa contre le SV Hambourg qui devait conclure cette superbe campagne européenne.

Un retour sur terre très brutal

Le retour sur terre fut toutefois très brutal pour un club qui n’était sans doute pas prêt à digérer une ascension aussi fulgurante. A force de se déchirer sur la gestion de la manne de dix millions de francs offerte par cette qualification pour la phase de poules, l’entraîneur Urs Schönenberger et le directeur sportif Werner Gerber furent très vite limogés. «Il n’y avait plus que deux sujets à l’ordre du jour: l’argent et l’obsession de faire la une des médias», regrette le président de l’époque Kurt Weder.

En septembre 2006, le FC Thoune occupait ainsi la dernière place de la Super League avant d’assurer son maintien. Mais lors de la saison 2007/2008, les Bernois ne pouvaient échapper à la relégation. Les héros du 23 août 2005 avaient quitté le club depuis longtemps. Ils avaient notamment signé à Moscou pour Eldin Jakupovic, à Prague pour Mauro Lustrinelli, à Bochum pour David Pallas, à Edinbourg pour Hosé Gonçalves et enfin à Zurich pour Silvan Aegerter.