Le LHC comble l'écart en équipe

Débordé jeudi à l'Ilfis, Lausanne a su rectifier le tir lors de l'acte II.
07 août 2015, 11:13
data_art_6947663.jpg

Lausanne est de retour aux affaires, dans le barrage de promotion /relégation en LNA qui l'oppose à Langnau. Samedi soir à Malley, les protégés du Valaisan Gerd Zenhäusern ont égalisé à 1-1 dans la série grâce à un succès complètement mérité (4-1); une victoire acquise au prix d'une grosse débauche d'énergie et d'un jeu solide et efficace.

Si les Vaudois étaient passés à côté du rendez-vous initial de l'Ilfis, jeudi soir (défaite 7-5), ils ont su apporter les ajustements nécessaires pour combler l'écart d'une ligue qui les sépare des Tigers; si tant est qu'il y en ait un. " Nous ne regardons pas réellement cette différence , a réagi Gerd Zenhäusern. Du moment qu'on évite les fautes, ça devient serré ."

 

Assommé en 38 secondes

 

Discipliné (seulement 3x2' de pénalité; contre 9x2' jeudi), Lausanne aura dominé une rencontre qui avait pourtant vu Langnau ouvrir le score (7 e ). Si Corso (15 e ) et Dostoinov (24 e ) se sont chargés d'inverser la tendance, les deux réussites de Leeger et Bürki - inscrites en 38 secondes au début du troisième tiers (42 e ) - ont assommé les Bernois et permis aux Lions de cueillir un premier succès dans ce barrage.

Agressif sur l'adversaire et en phase offensive, le LHC a surtout su élever son rythme de jeu - bien en dessous de celui des Emmentalois deux jours plus tôt - pour se relancer dans la course à la promotion. " Les neuf jours de repos avant le premier match avaient joué contre nous. Nous étions perdus sur la glace , a relevé l'attaquant canadien Daniel Corso. Ce soir (ndlr: samedi), nous avons travaillé plus fort et le résultat est venu. Nous n'avons pas le même contingent qu'un club de LNA; nous n'avons pas de Sidney Crosby; nous devons donc compenser la différence de qualité par un travail collectif de tous les instants . "

 

Conz "en réel capitaine"

 

Sans son top scorer Colby Genoway, blessé, Lausanne a pu compter sur une première triplette offensive, le capitaine Florian Conz en tête, en feu. Aux côtés d'Alexei Dostoinov et Daniel Corso, l'ancien Genevois (2 assists, dont un très intelligent sur le 2-1 décisif) aura permis de trouver la solution au cours d'une rencontre bien plus fermée et contrôlée par les défenses que celle du premier acte. " Nous avons été davantage solides car tout le groupe a fait son job. Ce soir, nous avons attaqué et défendu à cinq. Nous étions de nouveau dans le rythme; la discipline a aidé. Le fait de ne pas prendre trop de pénalités nous a permis de faire tourner les quatre blocs. Ainsi, tout le monde est resté dans le match , a expliqué Gerd Zenhäusern. Au sein de la première triplette, Conz s'est comporté en réel capitaine; ça nous a donné confiance. Nous connaissons ses qualités; c'est un leader. "

Devant ses filets, Cristobal Huet a, lui, permis au LHC de garder ses distances lors de l'ultime période en alignant plusieurs parades de classe.

Les Vaudois ont su rectifier le tir, après le couac de jeudi. Ils devront désormais confirmer les bonnes dispositions affichées samedi à Malley. Et ce, dès demain soir à l'Ilfis (19h45).

 

LAUSANNE - LANGNAU 4-1 (1-1, 1-0, 2-0)

 

BARRAGE LNA, ACTE II

Buts: 6'03 Brunner (C. Moser, Froidevaux) 0-1, 14'09 Corso (Dostoinov, Conz) 1-1, 23'07 Dostoinov (Conz, Leeger) 2-1, 41'07 Leeger (Antonietti, Berthon) 3-1, 41'45 Bürki (Déruns) 4-1.

Lausanne: Huet; Stalder, Reist; Seydoux, Kamerzin; Leeger, J. Fischer; Fröhlicher; Corso, Conz, Dostoinov; Antonietti, Augsburger, Berthon; Déruns, Ulmer, Savary; Bürki, Chiriaev, S. Fischer; Küng.

Entraîneur: Gerd Zenhäusern.

Langnau: Giovannini; Lardi, El Assaoui; Reber, S. Lüthi; V. Lüthi, C. Moser; Stettler; S. Moser, Pelletier, Bucher; S. Moggi, McLean, Haas; Brunner, Froidevaux, Jacquemet; Rexha, Gerber, Leblanc; Sterchi.

Entraîneur: Alex Reinhard.

Notes: Malley, 9244 spectateurs (guichets fermés). Arbitres: Kurmann, Massy; Kaderli, Wüst. Pénalités: 3x2' contre Lausanne; 6x2' contre Langnau. Lausanne sans Genoway, Chavaillaz, Primeau, Helfenstein, Gailland (blessés), Setzinger, Le Coultre, Borlat ni Hecquet (surnuméraires). Langnau sans Rytz, Genazzi, C. Moggi, Lampman (blessés), Popovic, Bomersback, Nüssli, Bäumle (surnuméraires) ni Lindemann (malade). Temps mort pour Langnau (41'45).

Situation dans la série: 1-1 (best of 7).