Spilak gagne aux Diablerets, Froome assure sa victoire finale

Simon Spilak a remporté l'étape reine du Tour de Romandie aux Diablerets. Christopher Froome a conforté sa première place au classement général. Rui Costa a pris la troisième place de cette étape en terminant à 1'03'' des deux premiers.

27 avr. 2013, 16:51
Des conditions météo difficiles ont marqué la quatrième étape du Tour de Romandie.

Lors de cette étape amputée d’un passage au sommet du col de la Croix, la grande bagarre a surtout eu lieu dans la dernière montée vers les Diablerets via le col des Mosses. Même si plusieurs coureurs ont attaqué, dont Kiserloski et Pinot, le leader Christopher Froome n’a pas paniqué. Esseulé après la défaillance de Richie Porte, le Britannique a accéléré à 8 km de la fin pour revenir sur le groupe d’échappés et les déposer. Il a ensuite rejoint le seul rescapé, Simon Spilak et il a terminé l’étape avec le Slovène. Spilak s’est imposé aux Diablerets devant Christopher Froome dans des conditions difficiles (froid, brouillard et pluie).

Le leader de l’épreuve a ainsi creusé ses écarts sur ses rivaux au général. Simon Spilak est deuxième à 47’’, Rui Costa troisième à 1’21’’ et Robert Kiserlovski quatrième à 1’22’’. Septième aux Diablerets, Macel Wyss du team IAM est désormais le meilleur Suisse au général avec le dixième rang (à 1’43’’).

Lâché dans la montée vers les Diablerets, Steve Morabito pointe à la 19e place au général (à 3’00). Johann Tschopp est désormais 27e du Tour de Romandie (à 3’24’’). Les deux Valaisans auront bien du mal à atteindre leur objectif: un classement dans les dix premiers. Ils devront réaliser une grande performance lors du chrono de Genève (18 km), dimanche, pour y parvenir.

Pour rappel, Simon Spilak s’était déjà imposé dans des conditions difficiles en 2010 à Châtel. Il avait ensuite remporté le Tour de Romandie après la disqualification d’Alejandro Valverde. Le Slovène avoue bien apprécié le froid. «J’ai beaucoup souffert et cela ne me fait pas peur. Mon objectif est aussi de terminer sur le podium au général. Donc, je suis content de cette victoire», lâche le coureur de Katusha.

Christopher Froome est également satisfait du déroulement de la course et assure ne pas avoir laissé la victoire de l’étape à Simon Spilak. «La journée était vraiment dure et je remercie mes coéquipiers pour leur travail», déclare-t-il. «Spilak était une moto pour moi, je l’ai juste suivi. Rien n’est fini, il faudra encore faire un bon chrono dimanche. Mon objectif aujourd’hui n’était pas de gagner l’étape, mais de défendre mon maillot jaune, voire d’augmenter mon avance au général.» C’est chose faite. On voit mal qui pourra inquiéter le Britannique dimanche à Genève.