Zoé Claessens «bronzée» aux Mondiaux juniors

Zoé Claessens est montée sur la troisième marche du podium des Mondiaux juniors, samedi, à Heusden-Zolder (Belgique). Il s’agit, pour la coureuse de Villars-sous-Yens, de sa deuxième médaille mondiale après l’argent décroché à Bakou (Azerbaïdjan) en 2018.
28 juil. 2019, 10:53
Zoé Classens a fait une nouvelle démonstration de son énorme potentiel.

Les Championnats du monde de BMX 2019, qui se sont déroulés samedi à Heusden-Zolder, en Belgique, ont permis à Zoé Claessens de démontrer qu’elle figurait plus que jamais parmi les meilleures juniors de la planète.

Déjà sacrée championne d’Europe de sa catégorie mi-juillet à Valmeria (Lettonie), la sportive de Villars-sous-Yens s’est, cette fois-ci, adjugé la médaille de bronze, seulement devancée par la Néo-Zélandaise Jessie Smith (or) et l’Argentine Agustina Cavalli. Il s’agit pour Zoé Claessens de sa deuxième médaille mondiale après l’argent décroché l’an dernier à Bakou (Azerbaïdjan).

La deuxième représentante de La Côte à ces Mondiaux, Éloïse Donzallaz, a, elle, connu un peu moins de réussite, Engagée dans la catégorie Dames Elites, la coureuse d’Echichens a terminé à la 22e place d’une épreuve remportée par l’Américaine Alise Willoughby.

Graf chute

Dans le clan Suisse, la réussite a également fui David Graf, qui a vécu en Belgique une sorte de déjà-vu bien amer. Le Zurichois a de nouveau dû s’avouer vaincu dans une finale d’un grand rendez-vous suite à une chute. Graf a terminé septième alors qu’il menait la course dans la finale des huit meilleurs. Le titre est revenu au Néerlandais Twan van Gendt. Le Genevois Renaud Blanc, a, lui, connu l’élimination en demi-finales.

Ainsi, Graf ne compte qu’une seule médaille, le bronze aux Mondiaux de 2015 malgré un potentiel qui aurait dû lui permettre d’avoir un palmarès étoffé. Mais il a souvent été battu pour n’avoir pas eu la réussite de son côté. Pourtant en juin dernier, il avait pris la troisième place en Coupe du monde à St-Quentin-en-Yvelines. Mais lors des derniers Mondiaux et aux JO de Rio 2016, des chutes avaient ruiné ses espérances.

par Arnaud David