Réservé aux abonnés

Coronavirus: au Tessin, la liberté de la presse est malmenée

Un contrat signé en mars entre la Radio-télévision de la Suisse italienne et le Département des institutions a soulevé plusieurs critiques et est accusé d'entraver la liberté de la presse.

04 mai 2020, 00:01
/ Màj. le 04 mai 2020 à 07:12
Une équipe de la RSI prépare conjointement avec le SMCC les contenus informatifs décidés par les autorités cantonales et destinés à la population.

Une collaboration particulièrement étroite entre la Radio-télévision de la Suisse italienne (RSI) et l’Etat-major cantonal de conduite (SMCC, la cellule de crise coronavirus) au Tessin soulève de nombreuses critiques au sud et au nord des Alpes, notamment dans l’hebdomadaire tessinois «Il Caffè» et le magazine spécialisé «Medienwoche».

En mars 2019, un contrat était signé entre la RSI et le Département des institutions du canton du Tessin prévoyant qu’en cas d’...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois