Coronavirus: début de saison difficile pour les remontées mécaniques

Le chiffre d’affaires des remontées mécaniques suisses a baissé de 26% en début de saison par rapport à l’année précédente. Les incertitudes liées au Covid et les frais supplémentaires engendrés par les mesures sanitaires ont mis les stations à rude épreuve.
06 janv. 2021, 19:14
/ Màj. le 06 janv. 2021 à 20:03
Cet hiver, les exploitants ont été mis à rude épreuve par le manque de certitude en matière de planification et des dépenses supplémentaires pour les concepts de protection (illustration).

Les remontées mécaniques suisses ont connu un début de saison difficile. Les trois quarts des stations de ski étaient ouvertes, mais elles ont dû faire face à une baisse du chiffre d’affaires et du nombre de clients. Au niveau national, le chiffre d’affaires a baissé de 26% et le nombre de clients de 15% par rapport à l’année précédente.

Les remontées mécaniques génèrent habituellement environ 30% de leur chiffre d’affaires total jusqu’à la fin des fêtes de fin d’année, rappelle l’association des Remontées mécaniques Suisses, dans un communiqué mercredi. Cet hiver, les exploitants ont été mis à rude épreuve par le manque de certitude en matière de planification et des dépenses supplémentaires pour les concepts de protection.

-40 à -60% dans les grandes stations de ski

Les grandes stations de ski à vocation internationale du Valais, de Berne et des Grisons ont subi une baisse de leur chiffre d’affaires de 40 à 60%, précise le communiqué. Les régions qui accueillent de nombreux visiteurs d’un jour ont également enregistré des pertes. En Suisse centrale et orientale une partie des stations n’ont pas été autorisées à ouvrir.

Seules les Alpes vaudoises et fribourgeoises ont bénéficié d’un meilleur enneigement que l’année précédente. Elles ont également été aidées par le fait que les restaurants le long des pistes sont restés ouverts dans la plupart des cantons romands. L’augmentation d’un tiers de la fréquentation au cours du mois de novembre n’a toutefois pas permis de compenser les pertes subies au début de la saison hivernale.

Vacances prochaines décisives

Selon les Remontées mécaniques Suisses, les concepts de protection ont fait leurs preuves et ont été bien acceptés par les clients. L’association se dit convaincue qu’il sera possible de skier tout au long de l’hiver. Les semaines de vacances des mois de février et mars seront décisives, car 50% des revenus sont générés durant cette période.