Coronavirus: les demandes d’asile devraient à nouveau augmenter en Suisse en 2021

Pour le secrétaire d’Etat aux migrations, les chiffres devraient augmenter en raison des tensions politiques à l’intérieur de régions affaiblies par la pandémie. En 2020, le nombre de demandes d’asile avait diminuer en Suisse.

11 janv. 2021, 07:10
Le SEM a économisé environ 160 millions de francs en 2020.

Le nombre de demandes d’asile en Suisse l’année dernière est resté bien en deçà des attentes. Le Secrétariat d’État aux migrations (SEM) s’attend toutefois à ce que les chiffres augmentent à nouveau à moyen terme en raison de la pandémie

L’année dernière, quelque 11’000 demandes d’asile ont été déposées en Suisse, indique le secrétaire d’Etat aux migrations Mario Gattiker dans une interview publiée lundi dans le Blick. Au début de l’année dernière, le SEM escomptait 15’000 à 16’000 demandes.

Impact de la pandémie

Grâce à ces chiffres plus bas, le SEM a économisé environ 160 millions de francs dans le secteur de l’asile par rapport au budget 2020. La pandémie aura probablement un impact sur les migrations. Pour M. Gattiker, il faut s’attendre à «une augmentation significative» du nombre de demandeurs d’asile en Europe à moyen terme.

L’économie de nombreuses régions a été affaiblie par la pandémie. En raison des tensions politiques internes qui en résultent, il est probable que l’on assiste à une augmentation de l’émigration, ce qui fera grimper les chiffres de l’asile, explique le fonctionnaire.

La Suisse doit bien se préparer à une augmentation des chiffres de l’asile.
Mario Gattiker, secrétaire d’Etat aux migrations, au Blick

Le SEM n’est pas seul à faire cette évaluation, précise-t-il. De nombreuses organisations internationales travaillant dans le domaine de l’asile s’attendent à une augmentation des effectifs après la fin de la pandémie. Il est difficile d’estimer aujourd’hui l’ampleur de ce phénomène. La Suisse doit bien s’y préparer, avertit M. Gattiker.