L'industrie pharmaceutique suisse prévoit une stagnation ces prochaines années

Malgré la progression des ventes de médicaments en Suisse l'an dernier, l'industrie pharmaceutique suisse annonce une faible croissance dans le secteur en raison des baisses des prix des médicaments décidées par le Conseil fédéral.
07 août 2015, 10:55
60989319

Le chiffre d'affaires des ventes de médicaments en Suisse a progressé de 2,2% l'an dernier, à 5,08 milliards de francs, contre 0,9% en 2011. Mais ces trois prochaines années, la croissance sera faible en raison des baisses des prix des médicaments décidées par le Conseil fédéral.

L'institut IMS Health table sur une stagnation du marché en Suisse, ont indiqué jeudi les associations des entreprises pharmaceutiques Interpharma et vips devant les médias à Berne. Il s'attend à une croissance annuelle de 0,2% ces trois prochaines années.
 
Le gouvernement a revu au printemps les modalités de la comparaison des tarifs des médicaments helvétiques avec ceux pratiqués hors des frontières. La comparaison avec des produits équivalents a été limitée. Elle ne se fera que si le médicament suisse n'est pas disponible dans le pays de comparaison, ce qui n'est pas courant.
 
Les réglementations - dont l'une des mesures a été mise en oeuvre pour la première fois le 1er novembre dernier - ont jusqu'à aujourd'hui entraîné une baisse des prix, constatent Interpharma et vips. Malgré l'introduction de nouveaux médicaments innovants qui ont stimulé la croissance, le marché pharmaceutique a progressé de 2,2% en 2012.
 
Le nombre d'emballages vendus n'a que légèrement augmenté de 0,8% à 207,6 millions d'unités. Les génériques ont affiché une croissance supérieure à la moyenne de 11,7%, réalisant un chiffre d'affaires de 548 millions de francs.