L'UDC présentera ce vendredi ses candidats au Conseil fédéral

L'UDC devrait présenter trois candidats à la prochaine élection au Conseil fédéral, un par région linguistique. Le parti dévoilera ce vendredi encore les noms. Côté romand, le ticket se jouera entre le Vaudois Guy Parmelin et le Valaisan Oskar Freysinger. Deux hommes, qui, au final, n'ont que très peu de chances de remplacer Eveline Widmer-Schlumpf au sein du gouvernement.

20 nov. 2015, 07:18
Au final, c'est probablement le candidat alémanique qui succédera à Eveline Widmer-Schlumpf.

Le groupe parlementaire UDC va dévoiler vendredi en début de soirée le ticket de ses candidats au Conseil fédéral. Le PS et le PLR vont de leur côté présenter leurs nouveaux présidents de groupe.

Le comité du groupe UDC a proposé un ticket composé de trois candidats issus de trois régions linguistiques de Suisse. En tout, il a présélectionné sept favoris parmi les onze membres qui avaient déposé leur candidature pour reprendre le siège d'Eveline Widmer-Schlumpf au Conseil fédéral.

"Le comité fait des propositions, mais le groupe parlementaire peut aussi décider autre chose", a rappelé lundi son président Adrian Amstutz. Si le groupe parlementaire UDC confirme ce choix, le Tessin aura officiellement un candidat au Conseil fédéral, avec le conseiller d'Etat léguiste Norman Gobbi.

La Suisse romande devrait être représentée par le conseiller national vaudois Guy Parmelin ou le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger.

Pour la Suisse alémanique, le comité a suggéré le Grison Heinz Brand, donné grand favori, le Zougois Thomas Aeschi et le conseiller d'Etat nidwaldien Res Schmid. Le Bernois Albert Rösti s'est entre-temps retiré de la course.

Parmi ceux qui n'ont pas été retenus par le comité figurent les deux représentants du canton de Schaffhouse, le conseiller aux Etats Hannes German et le conseiller national Thomas Hurter, ainsi que les deux candidats de Bâle-Campagne: le conseiller national Thomas de Courten et David Weiss, qui s'est également retiré depuis.