La chanson "Petite pomme" fait danser toute la Chine

Avec plusieurs millions de vues sur YouTube et les sites de partage chinois, la chanson "Petite pomme" se positionne comme le nouveau Gangnam Style.

26 sept. 2014, 17:19
La chanson "Petite pomme" crée le buzz et fait danser toute la Chine.

L'Asie a trouvé son nouveau tube. Après le Gangnam Style du Coréen Psy, c'est la chanson "Xiaopingguo", "Petite pomme" en chinois, qui fait le buzz. La vidéo a dépassé les deux millions de vues sur Youtube, pourtant censuré en Chine continentale. Sur les autres sites chinois, comme sohu.com, iqiyi.com, youku.com, letv.com, ifeng.com, les internautes se déchaînent: plus de 40 millions de clics, selon une information du Matin.

A l'origine de ce tube inattendu se trouvent deux professionnels de la vidéo sur Internet, les "Chopstick brothers" ("Frères baguettes" en français), relaye Le Parisien. A l'origine, la chanson était seulement censée promouvoir leur dernier film.

Le clip, d'une durée de six minutes montre les "Chopstick brothers" Xiao Yang et Wang Taili, qui ne sont pas du tout frères dans la vraie vie, dans un jardin d'Eden coloré et délirant. Dans la chorégraphie apparaît la jolie Bae Seul-Ki, vedette de la K-pop, la musique pop sud-coréenne.

Des salles de gym à l'armée

En Chine, "Petite pomme" est reprise partout, des sonneries de smartphone aux centres commerciaux, des boîtes de nuit aux salles de gym. Cette semaine, la police de la province du Shandong (est) a même utilisé l'air pour diffuser une mise en garde contre les escroqueries bancaires par téléphone. «Nous avons modifié les paroles pour sensibiliser les gens», a expliqué un policier à la télévision CCTV. 

L'Armée populaire de libération a compris le profit qu'elle pouvait tirer du rythme martial et fédérateur. Le bureau militaire de la ville de Xian a suscité un buzz national en diffusant une vidéo patriotique de recrutement sur ce fond sonore. Le mois dernier, les internautes chinois se sont emballés autour d'un autre clip montrant des soldats dansant "Xiaopingguo" avec des enfants, rescapés d'un séisme qui a fait 600 morts dans le sud-ouest du pays.