Réservé aux abonnés

Le coronablues des business men

L’Union suisse des arts et métiers réclame une stratégie de réouverture à valoir dès le 1er mars.

10 févr. 2021, 00:01 / Màj. le 10 févr. 2021 à 07:45
Angekettete Tische und Stuehle vor dem geschlossenen Restaurant KaBar in Basel, am Montag, 23. November 2020. Wegen der verschaerften Schutzmassnahmen gegen das Coronavirus bleiben u.a. die Restaurants im Kanton Basel-Stadt fuer vorlaeufig drei Wochen geschlossen. (KEYSTONE/Georgios Kefalas)

Après de nombreuses salves politiques ce week-end, en provenance du PLR en particulier, le ministre de la Santé Alain Berset a dû essuyer mardi de nouveaux tirs de missiles. Ils proviennent cette fois-ci des milieux économiques, l’Union suisse des arts et métiers (USAM) tenant une conférence de presse virtuelle. Les revendications sont fort similaires: l’USAM en a marre de voir le Conseil fédéral naviguer à vue dans le brouillard.

«L’économie suisse et le pays dans son ensemble ont besoin d’un...