Réservé aux abonnés

Le virage sécuritaire de Hollande prend l’opposition à contre-pied

Avec les réformes proposées suite au drame parisien, le président français mouche la droite.

18 nov. 2015, 23:16
/ Màj. le 19 nov. 2015 à 00:01
French President Francois Hollande arrives to deliver a speech at the Versailles castle, west of Paris, Monday, Nov.16, 2015. French President Francois Hollande is addressing parliament about France's response to the Paris attacks, in a rare speech to lawmakers gathered in the majestic congress room of the Palace of Versailles. (AP Photo/Michel Euler) France Paris Attacks

De la sidération durant les premières heures des attentats de Paris à son discours de «guerre» devant le Parlement, le président socialiste français François Hollande a opéré un virage sécuritaire qui prend à contre-pied l’opposition de droite.

«La France est en guerre». Lorsqu’il entame lundi son adresse aux députés et sénateurs réunis au château de Versailles, près de Paris, le chef de l’Etat renoue avec la solennité adoptée après les attaques de janvier contre le journal «Charlie Hebdo», une policière et un supermarché juif (17 morts). Le ton martial tranche avec l’émotion renvoyée trois jou...