«Pas touche à nos rentes!»: action des femmes de l’USS contre la réforme de l’AVS

Les rentes des femmes doivent augmenter et non baisser, ont réaffirmé ce vendredi les déléguées du Congrès des femmes de l’USS rassemblées sur la colline du Gurten. Leur initiative demande en ce sens l’introduction d’un versement supplémentaire de la rente à laquelle on a droit.
12 nov. 2021, 18:38
quelque 200 syndicalistes ont formé un poing levé, emblématique de la grève des femmes du 14 juin.

En marge du Congrès des femmes de l’Union syndicale suisse (USS), les déléguées ont mené vendredi une action collective près de Berne. Elles ont réaffirmé leur opposition au projet de réforme de l’AVS et au relèvement de l’âge de la retraite qu’il prévoit.

Rassemblées sur la colline du Gurten, quelque 200 syndicalistes ont formé un poing levé, emblématique de la grève des femmes du 14 juin. Elles entendent ainsi faire passer leur message: «Pas touche à nos rentes!»

Les déléguées au 14e Congrès des femmes de l’USS ont adopté vendredi à l’unanimité une résolution dans ce sens, indique l’USS dans un communiqué. Pour l’organisation syndicale, les rentes des femmes doivent être augmentées au moyen d’un financement solidaire, dans le 1er comme dans le 2e pilier.

En 2022, des décisions cruciales seront prises en matière de prévoyance vieillesse. L’USS entend s’opposer avec détermination aux projets de réforme qui entraînent des baisses de rente: «Première étape: le référendum contre AVS 21», écrit-elle.

Initiative populaire

Pour rappel, la faîtière a lancé fin juin l’initiative populaire «Pour une meilleure vie pendant la vieillesse (Initiative pour une 13e rente AVS)». Ce texte demande l’introduction d’un versement supplémentaire de la rente à laquelle on a droit, par analogie avec le 13e salaire. Selon les initiants, cela correspondrait à une augmentation des rentes AVS de 8,33%.

Selon l’USS, dans le 2e pilier aussi, les dernières décisions de la commission compétente prétériteraient les personnes qui travaillent à temps partiel et celles qui ont des petits salaires. Avec la 13e rente AVS et le compromis des partenaires sociaux sur la réforme du 2e pilier, l’organisation syndicale estime «avoir des propositions concrètes sur la table».