Réservé aux abonnés

Les restaurateurs vaudois oscillent entre dégoût et rage

Gilles Meystre dit tout le désespoir de la branche. Le président de GastroVaud en appelle à des mesures fortes pour soutenir ceux qui sont privés de leur gagne-pain.

06 janv. 2021, 17:53
Gilles Meystre, président de GastroVaud, se dit très inquiet pour la branche.

La consultation annoncée par Alain Berset, Gilles Meystre n’y croit pas. Selon le président de GastroVaud, les restaurants ne rouvriront pas avant fin février, quand bien même le Conseil fédéral a indiqué qu’il arrêterait sa position définitive le 13 janvier. «Les carottes sont cuites mais on nous balade encore une semaine pour avoir des chiffres qui consolident cette décision», peste le Vaudois. Ce qui rend la situation d’autant plus inadmissible, selon lui. Chez ses membres, le d&eacut...