Réservé aux abonnés

Un dernier «coup de gueule»

Le futur premier citoyen de la commune a taclé la Municipalité sur son absence de politique énergétique durable.
29 juin 2016, 23:31 / Màj. le 30 juin 2016 à 00:01
Aubonne, lundi 20 juin 2016

Installation des nouvelles autorités communales d'Aubonne au Château d'Aubonne. Vladimir Mange, président du conseil communal



Sigfredo Haro Installation des nouvelles autorités communales, Aubonne

Jocelyne Laurent

jlaurent@lacote.ch

Lors de la dernière assemblée de l’organe délibérant, dont il sera le prochain président, Vladimir Mange a poussé son dernier «coup de gueule» avant d’accéder au perchoir. Le motif? Son cheval de bataille habituel: une politique énergétique responsable vis-à-vis de l’impact environnemental. «Je m’engage à observer un devoir de réserve lors de mon mandat de président», a-t-il promis toutefois, rassurant ceux des conseillers que ses positions engagées heurtent. «Mes interventions sont parfois incisives quand je tacle la Municipalité sur son manque de vision én...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois