Réservé aux abonnés

A La Rippe, la frontière suisse s’est un peu refermée

Des barrières ont été installées en décembre pour empêcher le trafic automobile transfrontalier sur les chemins secondaires. Une mesure sécuritaire qui, selon les douanes, ne restreint par le principe de libre circulation. Les tracteurs agricoles pourront passer.

19 janv. 2021, 17:30
A La Rippe, la Vy de l'Etraz (photo) et le chemin de Recrédoz ne sont plus franchissables en voiture. Seuls les agriculteurs et les gardes-frontière en ont la clé.

A l’heure où règne plutôt l’esprit de libre circulation, l’apparition de deux barrières flambant neuves en pleine campagne, à La Rippe, a de quoi surprendre. Dans le courant du mois de décembre, la frontière franco-suisse s’est en effet quelque peu fermée. Plus moyen de passer en voiture – ou en fourgon blindé – sur les voies secondaires de la Vy de l’Etraz et du chemin de Recredoz.

Un ultime transit serait possible par le chemin de la Châtaigneraie. «Ce bout de route se ...