Réservé aux abonnés

En se concentrant sur deux pôles agricoles, le canton délaissera-t-il Marcelin?

Le Conseil d’Etat projette de regrouper ses formations et services de l’agriculture sur deux sites au lieu de cinq actuellement. L’un d’eux sera Changins. Quant au second, il fera l’objet d’un appel d’offres auprès de toutes les communes vaudoises. Morges devra défendre son site de Marcelin.

10 janv. 2019, 19:01
Hormis les jeunes en formation, Marcelin abrite aussi la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires, un service qui pourrait être concerné par la centralisation en projet.

La communication est passée en toute discrétion, après sa validation par le Conseil d’Etat lors de son ultime séance de l’année 2018: le canton de Vaud entend regrouper sur deux sites l’ensemble des prestations publiques en lien avec l’agriculture. Actuellement, on recense cinq implantations pour la formation et les services agricoles cantonaux sur les territoires de Nyon, Morges, Lausanne, Epalinges et Moudon.

Vers davantage d’activités à Changins

La Municipalité de Nyon s’est félicit&eacu...