La clinique de Genolier au front pour soulager l’hôpital de Nyon

Depuis vendredi, l’établissement privé est officiellement intégré au dispositif de lutte contre le virus. A Gland, La Lignière veut également s’impliquer.

20 mars 2020, 16:02
La clinique privée de Genolier, comme celle de La Lignière, font désormais partie du dispositif de lutte contre le virus.

La clinique de Genolier prend désormais part à la lutte contre la pandémie du coronavirus. A la demande du Canton, l’établissement privé va officiellement collaborer avec l’hôpital de Nyon. Il avait spontanément proposé ses services en fin de semaine dernière déjà. Mais sa participation n’avait jusque-là pas encore été prise en compte dans le dispositif cantonal de lutte contre l’épidémie. C’est chose faite depuis vendredi matin.

«Notre cellule Covid-19 va prendre contact avec celle de Nyon pour coordonner l’afflux de patients», indiquait vendredi Zeynep Ersan Berdoz, porte-parole de Swiss Medical Network. Le groupe, dont dépend la clinique, comprend vingt autres établissements privés répartis dans treize cantons. Il met l’ensemble de ces institutions à disposition de la Confédération et des Cantons «pour contribuer à l’optimisation de la gestion de cette crise majeure.»  Ils prendront aussi en charge une partie des patients non-urgents et des patients en oncologie des hôpitaux universitaires, pour les soulager.

Un étage réservé

A Genolier, un étage entier de la clinique est à présent exclusivement réservé aux patients Covid-19. Il est totalement isolé du reste de l’établissement. «Il peut accueillir jusqu’à 14 personnes en chambres individuelles, indépendamment de leur couverture d’assurance, c’est-à-dire LAMal ou privée», précise Zeynep Ersan Berdoz. Si l’évolution de la situation le nécessite, cette capacité d’accueil pourra encore être augmentée.

Il peut accueillir jusqu’à 14 personnes, indépendamment de leur couverture d’assurance
Zeynep Ersan Berdoz Porte-parole de Swiss Medical Network

Dans le cas où un patient devrait être intubé, soit «une infime partie des cas hospitalisés», celui-ci serait toutefois transféré dans un centre de soins intensifs spécifique. Notamment à l’hôpital de Nyon. Pour soulager ce dernier, la clinique de Genolier peut désormais aussi servir de lieu de dépistage.

A ce jour, deux cas de Covid-19 ont déjà été traités à Genolier. «Ces patients sont guéris et ont regagné leur domicile. D’autres sont en cours de traitement», informe la porte-parole, sans donner plus de chiffres ni d’informations sur la durée de leur hospitalisation.

La Lignière aussi volontaire

A Gland, la clinique de La Lignière se met également à disposition. «Nous avons fait part au Canton de notre volonté de participer à l’effort d’entraide, explique Sophie Gertsch, responsable communication de l’institution. Nous allons libérer une partie de notre établissement. Nous ne savons pas encore combien de lits seront disponibles pour ce type de patients.» Ce qui est sûr, c’est qu’il ne pourra pas s’agir de personnes nécessitant des soins aigus. La Lignière étant spécialisée dans la rééducation, elle n’est pas équipée pour ce type de prise en charge.