Réservé aux abonnés

"Si je ne peux jouer, mon agenda mord"

Dans un planning chargé, Daniel Rossellat, boss de Paléo et de la Ville de Nyon, s'offre des respirations sur le court.
25 août 2015, 16:12
data_art_9315071

FLORIAN SäGESSER

sports@lacote.ch

La tiaffe de ce dernier jour de juin ne nous a pas arrêtés. Passionnés, courageux, un peu des deux. On se retrouve au Tennis Club de Gland, là où tous les deux, nous sommes membres. Il est 17h15, l'après-midi touche à sa fin, Roger Federer vient de remporter son 1 er tour à Wimbledon et Daniel Rossellat n'a pas manqué de jeter un oeil intéressé au match du Bâlois. " Malgré un rendez-vous je me suis arrangé pour regarder ", confie ainsi le big boss de Paléo et syndic de la Ville de Nyon.

L'homme cumule les casquet tes (il sort d'ailleurs le co...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois