Sobriété et pureté dans les lignes pour Paléo 2017

Voici l'affiche tant attendue de Paléo 2017. Sobre, sombre, classe... étonnante. Catia Ferreira Barreiras et Nausicaa Planche sont les deux artistes qui ont travaillé sur cette affiche et toute la communication visuelle du 42e Paléo. Elles ont à peine plus de vingt ans.

30 nov. 2016, 11:44
/ Màj. le 30 nov. 2016 à 14:30
Paléo laisse entrer la lumière avec cette communication visuelle très sobre.

Comme un flashback dans les années huitante en 1980 précisément quand l'artiste nyonnais Pierre-Alain Bertola pondait avec maestria une affiche rendant hommage aux six cordes de folk et de rock.

En 2017, à l'heure où Bowie n'est plus, où Prince anime le bal du paradis en high heels mauves, où Leonard Cohen débat toujours sur le bienfait du boudhisme avec Saint-Pierre, l'équipe de Daniel Rossellat et Jacques Monnier fait le lien entre une époque révolue et une galaxie musicale très ouverte.

L'affiche perd deux barres par rapport à sa grande soeur de 1980 mais qu'importe après tout car la basse quatre cordes est un instrument qui fait facilement le lien entre tous les genres musicaux de notre époque.

On apprécie la sobriété de la signature mais on se pose des questions sur cette noirceur toute soudaine à peine rehaussée par ce rayon de jaune (ou de mauve si vous parcourez paleo.ch)

L'arrivée de populistes à la tête de quelques gouvernements aurait-elle plongé les pinceaux des graphistes de Paléo dans une mélancolie chromatique? A vous de nous dire. 

En attendant, voici les explications du service de presse de Paléo qui parle d'un "univers visuel à l’esthétique résolument sobre et aux couleurs franches résolument contemporain qui place la scène et ses lumières au cœur de l’affiche. Lauréats d’un workshop au sein de la HEAD-Genève animé par l'agence genevoise BaseDesign, Catia Ferreira Barreiras et Nausicaa Planche sont deux jeunes étudiantes en deuxième année de communication visuelle de 21 et 22 ans... Les lumières du Festival  Directement inspiré par les diverses sources lumineuses du Paléo..." 

Hommage aux lumières du festival

«L’idée de représenter les lumières du festival sous une forme graphique nous est venue très spontanément. En nous replongeant dans les souvenirs de nos propres expériences du festival, nous avons réalisé que nous avions toutes deux été interpellées par les couleurs, les formes et les contrastes qui se dégageaient des scènes du festival, de jour comme de nuit. Nous souhaitions illustrer ce qui pour nous représente l’âme du Paléo: les concerts, les artistes, le public. Les éclairages, spots, faisceaux ou poursuites se répercutant sur les spectateurs et jouant avec les artistes ont inspiré cet univers visuel fait de formes géométriques aux couleurs flashy."  

Le travail des jeunes artistes Catia et Nausicaa a débuté par de la recherche dans les images, les photos et les affiches du festival. Elles ont gardé de ce brassage de souvenirs visuels les sources lumineuses et ont transposé le tout dans des figures géométriques sobres comme des lignes ou des cercles aux contours nets. "D’autres éléments sur lesquels elles ont ajouté des effets de flou afin d’accentuer la représentation des faisceaux lumineux. 

Et pour le reste de la charte graphique, allez faire un tour sur le site du grand festival de la Plaine de l'Asse. 

Enfin, n'oubliez-pas que la billetterie de Noël démarre ce jeudi et durera jusqu'au 20 décembre, dans la limite des pass disponibles. En effet, seuls les abonnements six jours seront vendus (2000 unités en tout) sur paleo.ch ou au Paleo Shop, Route de Saint-Cergue à Nyon.