SpaceX pose sa fusée sur une barge flottante

Après avoir lancé avec succès sa capsule Dragon vers la station spatiale internationale, SpaceX a réussi pour la première fois, vendredi, à poser le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur une barge flottante.
09 avr. 2016, 09:27
/ Màj. le 09 avr. 2016 à 09:28
L'atterrissage de l'engin de 70 mètres de haut a eu lieu moins de dix minutes après son décollage de Cap Canaveral, en Floride.

SpaceX a lancé vendredi avec succès sa capsule non habitée Dragon vers la station spatiale internationale (ISS). La société privée a ensuite réussi pour la première fois à poser en douceur le premier étage de sa fusée Falcon 9 sur une barge flottant dans l'océan Atlantique.

L'atterrissage de l'engin de 70 mètres de haut a eu lieu moins de dix minutes après son décollage de Cap Canaveral, en Floride. Le lanceur a d'abord propulsé la capsule de fret Dragon vers l'ISS.

Deux minutes et demie après la séparation du reste du lanceur, le premier étage de Falcon 9, qui était alors à plus de 100 kilomètres d'altitude, a commencé à effectuer sa descente avec des moteurs en rétrofusée, pour se poser sans encombre sur une petite plate-forme en mer.

SpaceX était déjà parvenu en décembre à faire poser le premier étage de Falcon sur la terre ferme en Floride après un lancement, et ce dès le premier essai. Mais les quatre précédentes tentatives de faire atterrir son lanceur sur une barge en mer avaient échoué.

 

Module habitable gonflable

Récupérer le premier étage de ses fusées permettra à la société californienne, si elle peut le faire de manière régulière, d'effectuer de substantielles économies à l'avenir en le réutilisant plusieurs fois.

La capsule Dragon s'est quant à elle placée sur orbite sans problème vendredi après s'être séparée du deuxième étage de Falcon 9. Elle a ensuite entamé son périple pour rejoindre tôt dimanche la station spatiale. Elle doit y livrer 3,1 tonnes d'approvisionnement, des matériels scientifiques et un module habitable gonflable.

Ce dernier, d'une masse de 1,4 tonne et fabriqué par la société américaine Bigelow, sera attaché à l'avant-poste orbital pour le tester, une première. Cette capsule gonflable est basée sur des concepts inventés par la NASA dans les années 1990.

En 2013, l'homme d'affaires Robert Bigelow, qui a repris et développé l'idée, a conclu un contrat de 17,8 millions de dollars avec l'agence spatiale américaine pour construire cette nouvelle capsule afin de tester des habitats spatiaux plus légers.

Le tir de la fusée marquait la reprise des missions de fret de la firme californienne vers l'ISS. A la fin juin 2015, un vecteur de SpaceX, qui devait apporter une cargaison de près de 2,5 tonnes à la station spatiale, avait explosé deux minutes environ après son décollage.