Horlogerie: Audemars Piguet affiche une solide croissance en terme de production

La marque vaudoise a augmenté sa production : ils sont passés de 33'000 à 40'000 montres par an. Selon le patron de la marque, l'origine de la crise horlogère ne serait pas économique. Ses concurrents se seraient trop focalisés sur la Chine.
28 sept. 2016, 19:50
/ Màj. le 28 sept. 2016 à 19:52
La production de la marque horlogère vaudoise se porte bien.

Audemars Piguet ne craint pas la chute des exportations horlogères. La marque vaudoise affiche une solide croissance en termes de production.

"Nous sommes passés de 33'000 à 40'000 montres par an", souligne dans une interview publiée sur le site internet du quotidien Le Temps François-Henry Bennahmias, patron de la marque. Et pour les cinq prochaines années, la manufacture compte maintenir ce niveau.

 

"Je crois que la raison de la crise horlogère n'est pas économique; les gens n'ont pas moins d'argent", poursuit François-Henry Bennahmias. Selon lui, ses concurrents ont trop grandi ou trop vite. Certains se sont également trop focalisés sur la Chine.

D'autres encore n'ont pas assez misé sur les Etats-Unis. "Nous n'avons jamais lâché ce marché", précise-t-il.

 

Pour soutenir sa croissance, Audemars Piguet a procédé à des rachats de stocks conséquents, dès 2012. "Mais c'était nécessaire", estime son patron.

La marque compte aujourd'hui 330 points de vente dans le monde. Elle emploie 1500 collaborateurs, dont 1000 en Suisse.