L'économie suisse grimpe de 3%, les salaires, en moyenne, de 0,5 à 1%

Les salariés suisses ne profitent pas vraiment de la croissance économique. En moyenne, les salaires grimpent de 0,5 à 1%. Une hausse qui devrait être "mangée" par les augmentations de primes maladie et l'inflation. Résultat: notre pouvoir d'achat devrait baisser.
18 déc. 2018, 09:44
/ Màj. le 18 déc. 2018 à 09:43
Le pouvoir d'achat des salariés suisses sera une nouvelle fois mis à mal en 2019 (illustration).

Les augmentations salariales de 0,5 à 1% proposées par les employeurs ne satisfont pas Travail.Suisse. Alors que l'économie suisse a crû de 3%, les travailleurs n'en ont pas profité.

"La reprise du renchérissement et les primes des caisses-maladie en augmentation feront que, malgré les augmentation salariales en 2019, de nombreux travailleurs auront moins d'argent dans leur portemonnaie", indique Gabriel Fischer, responsable du dossier de politique économique à Travail.Suisse, cité mardi dans un communiqué.

Le danger d'une perte du pouvoir d'achat est renforcé par une mauvaise répartition politique des majorations de salaire. Il y a dix ans, deux tiers des hausses étaient générales. Aujourd'hui, elles ne représentent plus qu'un tiers.

Signal positif

Travail.Suisse retient toutefois un élément positif. Les salaires les plus bas dans la branche du nettoyage, de la coiffure, de l'hôtellerie-restauration et de la menuiserie augmentent en partie de manière importante. Dans le secteur principal du bâtiment, une hausse des salaires minimaux se profile aussi.