Réservé aux abonnés

Le miracle économique chinois rattrapé par la question sociale

Le pays s'est propulsé à la 2e place de l'économie mondiale, avec 10% de croissance annuelle. Mais 2012 sera l'année de la chute.
06 août 2015, 15:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6527908.jpg

Dans la tentaculaire usine Foxconn de Shenzhen, où un demi-million de salariés fabriquent toutes sortes de composants électroniques, l'angoisse monte devant le ralentissement de l'économie chinoise: ici, c'est l'emploi qui sera le défi majeur des nouveaux maîtres du pays, attendus la semaine prochaine à Pékin.

Moteur du miracle chinois, les usines de Shenzhen et de la province voisine du Guangdong (sud), entièrement vouées à l'exportation vers l'Europe et les Etats-Unis, sont durement frappées par le fléchissement de la demande occidentale. L'agitation ouvrière y est désormais presque quotidi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois