Au moins 91 tués dans les attentats les plus sanglants en 2 ans

Plusieurs attentats on fait près de 91 tués et 74 blessés dans plusieurs localités irakiennes.
06 août 2015, 10:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les attentats n'ont pas été revendiqué.

La série d'attentats qui a secoué l'Irak a fait au moins 91 tués aujourd'hui, journée la plus sanglante qu'ait vécu le pays depuis plus de deux ans, selon un bilan transmis par les autorités irakiennes. Et 161 personnes ont été blessées.

Au total, 22 attaques ont affecté 14 villes, dont la capitale Bagdad et plusieurs municipalités du nord du pays. Aucun attentat n'a été revendiqué.

Une série d'attentats à la bombe a fait dimanche une vingtaine de morts dans plusieurs villes irakiennes, a-t-on appris auprès de sources médicales et policières. Près de 100 personnes ont été blessées.

Onze personnes ont été tuées et 38 autres blessées lors de l'explosion de trois voitures piégées à Mahmudiya, une ville située à 30km au sud de la capitale irakienne, selon des sources policières.
 
La première bombe a explosé dans une voiture garée dans un parking, la deuxième à l'arrivée des policiers sur place. Une troisième bombe a explosé devant le poste de police de la ville, indiquent ces sources policières.
 
Une grande partie des personnes blessées par les explosions se trouvent dans un état critique.
 
Deux bombes ont par ailleurs explosé dans un marché bondé de la ville de Madaen, située à 30km au sud-est de la capitale, tuant cinq personnes et en blessant 14 autres, rapportent des sources médicales et policières.
 
A Nadjaf, à 150km au sud de Bagdad, ce sont des voitures piégées qui ont explosé dans une rue commerçante bondée, faisant quatre morts et une trentaine de blessés, a-t-on appris auprès de sources proches du ministère de l'Intérieur.