Ford rappelle 484'600 4x4 Escape pour un problème d'accélérateur

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé le rappel mondial de 484.600 exemplaires de 4x4 Escape construites entre 2001 à 2004. En cause: un problème d'accélérateur qui reste bloqué.
06 août 2015, 10:40
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La plupart des véhicules rappelés se trouvent aux Etats-unis, au Canada ou au Mexique.

"Le rappel est lancé sur ces modèles des premières années de la Ford Escape à cause d'un problème entre la couverture du moteur et le câble de contrôle de la vitesse. Ce qui pourrait entraîner un blocage de l'accélérateur lorsqu'il est enfoncé", explique le groupe dans un communiqué reçu par courriel.

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé le rappel mondial de 484.600 exemplaires de 4x4 Escape construite entre 2001 à 2004. En cause: un problème d'accélérateur qui reste bloqué.
 
La grande majorité des modèles rappelés par Ford (421'700 véhicules) sont immatriculés aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.
 
"Ce rappel est volontaire", a indiqué jeudi une porte-parole du constructeur.
 
"Il est important de noter que ce problème n'entraîne pas des accélérations spontanées" mais ne survient qu'une fois que le conducteur a appuyé sur la pédale, précise-t-il.
 
Appuyer sur le frein
"Si les conducteurs ressentent ce qu'ils pensent être une pédale d'accélérateur bloquée, ils doivent appuyer fermement et régulièrement sur le frein" puis passer en vitesse neutre, arrêter le véhicule dans un endroit sûr, éteindre le moteur et se mettre en position de stationnement une fois le véhicule arrêté", détaille le groupe.
 
L'agence américaine de la sécurité routière, la NHTSA, avait annoncé la semaine dernière une enquête après plusieurs incidents, dont un mortel en janvier, sur un problème de pédale d'accélération. L'enquête porte sur 730'000 tout-terrain Ford et Mazda, dont plus de 400'000 Ford Escape modèles 2001 à 2004.
 
Problèmes techniques
 
Le rappel annoncé jeudi est une conséquence de cette enquête. Ford accumule les problèmes techniques sur son tout-terrain à succès.
 
La semaine dernière, il avait également demandé à ses clients de cesser séance tenante de conduire quelque 11'500 exemplaires de la dernière version disponible de l'Escape. Ceux-ci présentaient, selon le constructeur, un risque de fuite d'essence potentiellement dangereux.