Réservé aux abonnés

"Il n'y a pas de paradis sur terre"

L'ex-président Vaclav Havel est décédé hier. Le dramaturge reste le symbole de la Révolution de velours et de la transition démocratique.
03 août 2015, 22:16
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5585970

Son nom symbolisait à lui seul la chute du Rideau de fer. Les Tchèques ont perdu hier leur ancien président, Vaclav Havel, mort à l'âge de 75 ans. Icône de la Révolution de velours pacifique, ce dramaturge iconoclaste avait été la figure de proue de la dissidence contre le régime communiste qu'il contribua à faire chuter en 1989.

Vaclav Havel s'est éteint hier matin dans sa maison de campagne dans le nord de la République tchèque, selon son assistante Sabina Tancecova. De santé fragile, ancien fumeur invétéré, il était sujet à des problèmes respiratoires chroniques, datant de ses années de pr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois