Khamenei dit que Washington ne pourrait empêcher un Iran nucléaire

L'Iran ne souhaite pas se doter de l'arme atomique, a répété samedi le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei. Mais, si Téhéran le décidait, "les Etats-Unis ne pourraient pas l'en empêcher".
07 août 2015, 11:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'ayatollah Khamenei.

"Nous croyons que les armes atomiques doivent être supprimées et nous ne voulons pas en construire", mais "si nous en décidions autrement les Etats-Unis ne pourraient pas nous en empêcher", a déclaré l'ayatollah Khamenei devant une délégation de la région de Tabriz (nord-ouest).

Ce commentaire semble répondre au président américain Barack Obama qui a affirmé le 12 février dans son discours sur l'état de l'Union devant le Congrès que les Etats-Unis feraient "tout ce qui est nécessaire pour empêcher (l'Iran) d'avoir une arme nucléaire".
 
L'Iran a pris la décision de renoncer à l'arme atomique "non parce que (sa possession par Téhéran) perturberait les Américains, mais parce que nous considérons, pour des raisons religieuses, que les armes atomiques sont un crime contre l'humanité", a également ajouté l'ayatollah Khamenei dans son allocution retransmise par la télévision.
 
Une partie de la communauté internationale, Occidentaux et Israël en tête, suspecte l'Iran de chercher à se doter de l'arme atomique sous couvert de son programme nucléaire controversé, condamné par six résolutions de l'ONU dont quatre assorties de sanctions.
 
L'Iran a toujours démenti avec véhémence un tel projet, le Guide ayant affirmé à plusieurs reprises que la possession de l'arme nucléaire était un "péché" contre la religion.