L'IRA dénonce des criminels sexuels à la police

Les noms de six anciens membres de l'Armée républicaine irlandaise (IRA) ont été donnés à la police par l'organisation. Ils seraient soupçonnés d'abus sexuels.
07 août 2015, 14:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le premier ministre irlandais Enda Kenny a récemment déclaré devant le Parlement qu'il pensait que l'IRA et le Sinn Fein connaissaient l'existence de criminels sexuels présumés et non signalés aux services de police.

Un haut responsable de l'armée républicaine irlandaise (IRA) a adressé à la police un courrier dans lequel il indique les noms de six anciens membres de l'organisation soupçonnés d'abus sexuels, rapporte le "Sunday Times". Le premier ministre avait accusé récemment l'IRA de les couvrir.

Ce courrier a été transmis aux autorités irlandaises par un médiateur du Sinn Fein, la branche politique de l'IRA, et il comporte les noms, les âges approximatifs et les dernières adresses connues des personnes concernées, affirme le journal.

Le premier ministre irlandais Enda Kenny a récemment déclaré devant le Parlement qu'il pensait que l'IRA et le Sinn Fein connaissaient l'existence de criminels sexuels présumés et non signalés aux services de police. Le chef de file du Sinn Fein, Gerry Adams, avait rejeté ces accusations.

Enda Kenny accusait également l'IRA de mener des entretiens informels sur les agissements de certains de ses membres au cours des 30 années de la lutte menée contre la présence britannique en Irlande du Nord.

Le chef du gouvernement estimait que l'organisation avait aidé des suspects à changer de lieu de résidence sans en informer les autorités et que cette initiative constituait une menace pour les communautés dans lesquelles ces suspects étaient désormais installés.