L'ONU retourne en mission en Libye et soutient le vote sur le nouveau gouvernement

L'Organisation des Nations Unies a annoncé qu'elle retournait en Liybe, pour continuer sa mission tandis que plusieurs pays européens envisagent de rouvrir leurs ambassades à Tripoli.
17 avr. 2016, 22:11
/ Màj. le 17 avr. 2016 à 22:21
Martin Kobler, émissaire des Nations unies pour la Libye, a annoncé dimanche le retour de la mission de l'ONU dans ce pays qu'elle avait quitté en raison de violences il y a deux ans.

L'émissaire des Nations unies pour la Libye, Martin Kobler, a annoncé dimanche le retour de la mission de l'ONU dans ce pays qu'elle avait quitté à l'été 2014 en raison de violences. Plusieurs pays européens envisagent de rouvrir leurs ambassades en Libye.

Ce retour a lieu à la veille d'un vote crucial du Parlement libyen sur le nouveau gouvernement d'union nationale que soutient l'ONU et que la communauté internationale espère voir renforcer la lutte contre les djihadistes du groupe Etat islamique (EI).

Cet exécutif a annoncé dimanche qu'il prendrait lundi le contrôle de ses premiers ministères à Tripoli. Il s'agit d'un pas supplémentaire pour asseoir son autorité dans ce pays livré aux milices et pouvoirs concurrents depuis des années.

Lors d'une conférence de presse dans la capitale libyenne, M. Kobler a indiqué en répondant à une question de l'AFP que désormais "le personnel de l'ONU sera à Tripoli cinq jours par semaine". "L'ONU est de retour à Tripoli", a insisté le diplomate, ajoutant: "je ne visite plus Tripoli, j'y travaille".

Plusieurs pays européens envisagent de rouvrir leurs ambassades en Libye et les ministres des Affaires étrangères italien, français et allemand ont effectué des visites à Tripoli cette semaine.

M. Kobler a par ailleurs indiqué qu'il se rendra lundi à Tobrouk, ville de l'est du pays où siège le Parlement libyen "pour encourager (toutes les parties) à entériner le gouvernement d'union nationale".