Réservé aux abonnés

La violence franchit un nouveau seuil à Jérusalem

Trois Israéliens ont été tués dans deux attentats qui ont ranimé les pires souvenirs de la seconde intifada. Benyamin Netanyahou sous pression.
13 oct. 2015, 23:07
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
A Palestinian pushes burning tries during clashes with Israeli troops near Ramallah, West Bank, Tuesday, Oct. 13, 2015. A pair of Palestinian men boarded a bus in Jerusalem and began shooting and stabbing passengers, while another assailant rammed a car into a bus station before stabbing bystanders, in near-simultaneous attacks Tuesday that escalated a monthlong wave of violence. Three Israelis and two attackers were killed.  (AP Photo/Majdi Mohammed) Mideast Israel Palestinians

Une quinzaine de jeunes Israéliens, ivres de colère, brandissent leurs poings menaçants vers le village arabe en contrebas. Attirés par le vacarme d’une fusillade, ces habitants du quartier de colonisation juif d’Armon Hanatsiv (Jérusalem-Est) viennent de prendre position autour d’un bus à l’arrêt. Policiers et secouristes s’activent dans l’habitacle tandis que des gardes-frontières s’efforcent de canaliser la petite foule.

Les dépouilles de deux passagers, couchées sur des civières, attendent encore d’être évacuées. Ils ont été tués, hier matin, par deux Palestiniens âgés de 22 et 23 ans. Une ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois