Réservé aux abonnés

Les Hellènes aiment la petite reine

Crise oblige, beaucoup de magasins ferment et le seul type de commerce florissant est celui des vélos. Un moyen de locomotion de "pauvres".
06 août 2015, 10:53
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6323200.jpg

Crise prolongée oblige, à Athènes et plus encore dans la région des îles, les Grecs ont recours au vélo pour se déplacer.

Depuis cinq ans, les ventes de "petites reines" connaissent une hausse continue de 30% et on enregistre 250 000 ventes annuelles pour un prix d'achat moyen de 230 euros. A Athènes, on recense chaque mois l'ouverture d'un nouveau magasin de cycles. Le vélo constitue ainsi un marché de 50 millions d'euros annuels, une véritable aubaine pour les six producteurs grecs de bicyclettes et les clubs cyclistes de plus en plus nombreux dans le pays.

Les locations de vélos en ville ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois