Maldives: le vice-président arrêté pour tentative d'assassinat du président

Accusé d'avoir comploté l'assassinat du président Abdulla Yameen, le vice-président des Maldives, Ahmed Adeeb, a été arrêté samedi. Le président avait réchappé fin septembre de l'explosion du yacht qui le transportait.
24 oct. 2015, 10:58
/ Màj. le 24 oct. 2015 à 11:01
Le président Yameen avait nommé Adeeb, 33 ans, comme nouveau vice-président il y a trois mois.

Le vice-président des Maldives, Ahmed Adeeb, a été arrêté samedi. Il est accusé d'avoir comploté l'assassinat du président Abdulla Yameen, qui était sorti indemne fin septembre de l'explosion du yacht qui le transportait, a annoncé le ministre de l'Intérieur.

"Le vice-président est arrêté" et "accusé de haute trahison", a déclaré le ministre, Umar Naseer, sur Twitter.

 

Le président Yameen avait nommé Adeeb, 33 ans, comme nouveau vice-président il y a trois mois, après avoir démis, également pour trahison, le vice-président avec lequel il avait été élu, Mohamed Jameel.

Le président, âgé de 59 ans, est sorti tiré indemne de l'explosion, survenue alors que le yacht approchait de la capitale de l'archipel, Malé, mais son épouse et deux conseillers ont été blessés. Les autorités ont parlé d'une tentative d'assassinat, commise alors que le chef de l'Etat rentrait aux Maldives après avoir effectué le pèlerinage à la Mecque en Arabie saoudite.

Les Maldives font face à d'importantes critiques internationales depuis la condamnation à 13 ans de prison de l'ancien chef de l'Etat Nasheed au terme d'un procès expéditif inéquitable, selon l'ONU.