Nouvelle Zélande: il filme deux orques qui lui passent sous le nez

Les anglophones les appellent les "baleines tueuses". En français, ce sont les orques ou épaulards. Des cétacés pourvus de dents qui peuvent mesurer jusqu'à 9 mètres de long. Des monstres des mers plutôt paisibles qu'un plongeur néo-zélandais a pu filmer à quelques mètres de distance.
07 août 2015, 13:36
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'un des deux orques a pointé son nez à quelques centimètres de la caméra de Victor, avant de poursuivre sa route.

En captivité, les orques croquant leur dresseur, c'est déjà arrivé, à plusieurs reprises même. Mais les scientifiques sont formels: en liberté, les "baleines tueuses" n'attaquent pas les humains. Et la vidéo tournée l'automne dernier par Victor Huang, un plongeur néo-zélandais, semble leur donner raison.

"J'ai filmé cette vidéo lors d'une virée dans la baie de Breaker, à Wellington", explique-t-il sur le site liveleak.com, "les orques viennent plusieurs fois par année pour manger des raies que l'on trouve régulièrement dans les eaux peu profondes."

Les deux épaulards que Victor a pu fimer, il les avait repéré à distance, sautant hors de l'eau, criant...mais soudain, ils ont plongé et se sont approchés de lui en silence. "L'eau était un peu trouble et je ne les ai vu que lorsqu'ils étaient juste en-dessous de moi. Comme vous pouvez le voir sur les images, ils sont venus vraiment très près. C'était une expérience incroyable."

On voit d'ailleurs sur la vidéo que l'un des orque lui fait un petit signe en tournant la tête...

 

Victor Huang n'est pas un néophyte en la matière. Sur sa chaîne Youtube, il a publié des dizaines de vidéos de plongée. L'une d'elles, où l'on voit un poulpe lui voler sa caméra, a été vue plus de 6 millions de fois.

En captivité, les relations hommes-orques peuvent parfois dégénérer dramatiquement: