Réservé aux abonnés

Pékin désavoué en mer de Chine

La Cour permanente d’arbitrage de La Haye a donné raison hier aux Philippines, estimant que la Chine n’a pas de «droits historiques» sur ces eaux stratégiques.
12 juil. 2016, 23:46
/ Màj. le 13 juil. 2016 à 00:01
In this photo taken March 29, 2014, a Chinese Coast Guard ship attempts to block a Philippine government vessel as the latter tries to enter Second Thomas Shoal to relieve Philippine troops and resupply provisions. The Permanent Court of Arbitration (PCA) issued its ruling Tuesday, July 12, 2016, in The Hague in response to an arbitration case brought by the Philippines against China regarding the South China Sea, saying that any historic rights to resources that China may have had were wiped out if they are incompatible with exclusive economic zones established under a U.N. treaty. (AP Photo/Bullit Marquez) Philippines South China Sea Ruling

Pékin

Patrick Saint-Paul

Le coup est rude pour Pékin. Dans un verdict sans équivoque, la Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye a estimé, hier, que la Chine n’a pas de «droits historiques» sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale, donnant raison aux Philippines. La CPA a jugé illégales certaines actions de la République populaire dans la région et affirme qu’elle a «aggravé la dispute» par ses activités sur les îles contestées, tout en ayant porté atteinte à l’environnement. Pékin a rejeté l’arbitrage réaffirmant ses «droits historiques» en mer de Chin...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois