Plus de 3000 migrants ont perdu la vie en mer en Europe depuis le début de l'année

Depuis le début de l'année, 3034 migrants ont payé de leur vie leur tentative d'entrer en Europe par la mer. C'est très largement plus que les 1900 morts enregistrés sur cette même période en 2015.
26 juil. 2016, 11:48
/ Màj. le 26 juil. 2016 à 11:50
Des drames se déroulent tous les jours ou presque au large des côtes européennes.

Le nombre de victimes parmi les migrants arrivés par la mer en Europe depuis début janvier atteint désormais plus de 3000. Près de 250'000 personnes ont rallié ce continent, a indiqué mardi à Genève l'OIM.

Les 39 cadavres retrouvés récemment sur la côte libyenne ont porté le nombre de tués à 3034 entre début janvier et dimanche dernier. Un total qui dépasse largement celui d'à peine plus de 1900 à la même période en 2015, a affirmé l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Parmi les victimes, environ 1000 sont décédées dans des naufrages en seulement quelques jours fin mai. Les bateaux utilisés alors étaient plus grands et ont transporté plusieurs centaines de personnes, contre jusqu'à 100 habituellement.

Plus de 2600 tués tentaient de rejoindre l'Italie et près de 400 la Grèce. En revanche, le nombre total d'arrivées n'est que légèrement supérieur à celui de 2015 à la même période. Près de 160'000 d'entre elles ont eu lieu en Grèce.

L'OIM a évoqué ce bilan au lendemain du vote par l'Assemblée générale de l'ONU à New York du rapprochement de l'organisation avec les Nations Unies. Cette intégration sera formalisée le 19 septembre à New York par la signature d'un accord par le directeur général de l'OIM William Lacy Swing et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.