Réchauffement: un accord sur les réductions de gaz à effet de serre à été trouvé à Lima

La conférence de l'ONU sur le climat, 20e du nom, a accouché dimanche à Lima d'un nouvel accord. Les 190 pays participants se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.
07 août 2015, 14:33
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'ancien vice-président américain, Al Gore, très engagé sur les questions climatiques, s'est notamment exprimé lors de ce sommet.

Les pays négociant en vue d'un pacte multilatéral en 2015 pour limiter le réchauffement climatique ont conclu dimanche à Lima un accord sur leurs futurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre, a annoncé le ministre péruvien de l'Environnement Manuel Pulgar Vidal.

Un projet de texte a aussi été adopté à l'issue de deux semaines de pourparlers intenses, a-t-il précisé. Il servira de document de base aux négociations préalables au sommet de Paris sur le climat fin 2015.

La conférence de l'ONU sur le climat (20e conférence des parties ou COP20) aurait dû s'achever vendredi. Elle a été prolongée de plus de 30 heures en raison d'un clivage entre pays du Nord et du Sud. Des représentants d'environ 190 pays y participaient, dont la Suisse.

Aboutir à un accord sur le format des engagements, ou contributions nationales, que les pays prendront courant 2015 pour réduire leurs émissions était l'un des objectifs du rendez-vous de Lima. Le format des contributions concerne notamment l'année de référence, la période d'engagement, le plan d'action, les secteurs concernés, la méthodologie retenue.

Nécessité absolue

Les engagements doivent permettre une baisse globale des émissions de 40 à 70% d'ici à 2050: une nécessité absolue pour parvenir à limiter à 2°C la hausse de la température de la planète.

Le secrétariat de la Convention de l'ONU sur le climat sera chargé de préparer pour le 1er novembre 2015 une synthèse de l'ensemble des contributions, afin de vérifier qu'elles permettront de tenir l'objectif des 2°C.