Réservé aux abonnés

Regard suisse sur la crise en Egypte

Les tensions vues par un Helvète établi au Caire depuis plus d'un an.
07 août 2015, 11:43
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7314187.jpg

"Le Caire est redevenu plus calme après quelques jours de grande tension. On est de retour au travail et le trafic est de nouveau un peu plus congestionné." Le géologue fribourgeois Pascal Schöpfer est établi au Caire depuis plus d'un an. Il est actif auprès du géant pétrolier anglo-néerlandais Shell, dont les principaux sites de production dans le désert occidental - l'une des zones les plus sèches du Sahara - sont exploités sous la houlette de Bapetco, un consortium entre Shell et l'Egyptian General Petroleum Corporation (autrement dit, la compagnie pétrolière nationale égyptienne). "Bien ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois