Sarkozy active le plan Vigipirate «écarlate» en Midi-Pyrénées

Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé ce soir le déclenchement du plan Vigipirate écarlate et la suspension de sa participation à la campagne présidentielle après la tuerie de Toulouse qui a fait quatre morts, trois enfants et un adulte, dans une école juive.
05 août 2015, 16:05
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
toulouse4

Dans une déclaration solennelle, le président de la République a  également annoncé la mise en place de mesures de sécurité  exceptionnelles dans le Sud-Ouest, où trois militaires semblent  avoir été abattus par le même tueur la semaine passée. Le plan  Vigipirate est normalement destiné à prévenir les actions  terroristes. Le niveau écarlate est son niveau le plus élevé.

Le chef de l'Etat a confirmé que la même arme avait servi lors de  ces assassinats, effectués par une seule et «même» personne. Il a  évoqué, parmi les mobiles possibles du tueur, l'antisémitisme et le  racisme. «La motivation antisémite semble évidente», a ajouté M.  Sarkozy, précisant qu'il recevrait les représentants de la  communauté juive mardi.

Les policiers en charge de l'enquête privilégient eux l'hypothèse  islamiste ou celle de l'ultra-droite sans en écarter d'autres, a  indiqué une source proche de l'enquête. «On est sur deux pistes  principales évidentes: la piste islamiste et l'ultra-droite», a dit  cette source.

Nicolas Sarkozy a en outre annoncé qu'il suspendait sa campagne  électorale «au moins jusqu'à mercredi».

 

Le discour de Sarkozy: