Soudan du Sud: la famine est terminée, mais elle laisse un nombre de personnes affamées sans précédent

Si techniquement, la famine ne fait plus rage au Soudan du Sud, la situation n'a jamais été aussi catastrophique en termes d'insécurité alimentaire. Les agences de l'ONU soulignent que le nombre de personnes en situation d'urgence alimentaire est passé de 1 million en février à 1,7 million.
21 juin 2017, 18:56
/ Màj. le 21 juin 2017 à 18:57
La famine déclarée il y a quatre mois au Soudan du Sud est terminée grâce à l'aide internationale. (Illustration)

La famine déclarée il y a quatre mois au Soudan du Sud est terminée grâce à l'aide internationale, ont annoncé mercredi des agences onusiennes. Elles soulignent pourtant que le nombre de personnes affamées n'a jamais été aussi élevé dans ce pays en guerre civile.

"La définition technique de la famine ne s'applique plus dans les comtés de Leer et Mayendit, dans l'ancien État d'Unité (Nord), où la famine avait été déclarée en février", ont indiqué dans un communiqué commun le Fonds de l'ONU pour l'enfance (Unicef), le Programme alimentaire mondial (PAM) et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

 

 

Mais s'il n'y a techniquement plus de famine au Soudan du Sud, grâce à la "hausse importante" des efforts humanitaires, le nombre de personnes en situation d'insuffisance alimentaire est passé de 4,9 millions en février à 6 millions en juin, observent les agences de l'ONU.

Il s'agit du "niveau d'insécurité alimentaire le plus élevé jamais expérimenté au Soudan du Sud", notent-elles. Et de relever que le nombre de personnes en situation d'urgence alimentaire, le niveau précédant celui de famine, est passé de 1 million en février à 1,7 million.