Ukraine: pour la Chine, la Russie peut trouver une solution politique

Le président chinois Xi Jinping qui s'est entretenu avec Vladimir Poutine mardi, pense qu'une solution politique à la crise en Ukraine est possible.
07 août 2015, 13:27
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le nouveau président du Parti communiste chinois Hi Jinping paraît moins austère que son prédécesseur. Mais il reste énigmatique.

La Russie peut oeuvrer à la recherche d'une solution politique à la crise en Ukraine en coordination avec d'autres pays, a déclaré le président chinois Xi Jinping à son homologue russe Vladimir Poutine. Les deux hommes se sont entretenus au téléphone mardi soir, a rapporté le ministère chinois des Affaires étrangères.

Au cours de cet échange, Xi Jinping a déclaré que "la situation en Ukraine, qui semble être accidentelle, a les caractéristiques de l'inévitable", précise le ministère chinois dans un communiqué laconique. Le président chinois l'a jugée "hautement complexe et sensible", avec des implications régionales et mondiales.

"La Chine pense que la Russie peut se coordonner avec d'autres parties pour oeuvrer à un règlement politique de la question afin de préserver la paix et la stabilité régionales et mondiales", a dit Xi Jinping à Vladimir Poutine, selon le compte-rendu du gouvernement chinois.

"La Chine soutient les propositions et les efforts de médiation de la communauté internationale favorables à une réduction des tensions", a poursuivi le président chinois.

Principe de non-ingérence

Chine et Russie, qui jouissent toutes deux d'un droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies, défendent les mêmes positions sur certains grands dossiers internationaux, en particulier sur la Syrie. Lors du débat sur l'Ukraine organisé lundi à l'ONU après l'intervention militaire russe en Crimée, l'ambassadeur chinois a toutefois rappelé l'attachement de Pékin au principe de non-ingérence dans les affaires d'un pays tiers.

Le Kremlin a aussi fait état de cet entretien téléphonique entre Xi Jinping et Vladimir Poutine. D'après la présidence russe, les deux dirigeants ont des points de vue "proches" sur l'Ukraine.

Moscou rapporte qu'ils ont exprimé l'espoir que "les mesures prises par les dirigeants russes permettront une baisse de (...) la tension et apporteront la sécurité aux citoyens russophones vivant en Crimée et dans les régions de l'est de l'Ukraine".