France: un jeune trisomique reçoit 30'000 cartes postales pour ses 30 ans

Une belle histoire: celle de Manuel Parisseaux, un jeune trisomique qui a fêté ses 30 ans le 22 novembre. Pour marquer le coup, son papa, Lucien, a lancé un appel sur Facebook pour qu'on lui envoie des cartes postales. Il en a reçu 30'000 et ce n'est pas fini.
07 août 2015, 14:29
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'appel du papa de Manuel a été partagé plus de 120'000 fois sur Facebook. L'avalanche de cartes n'est pas terminée...

Il voulait faire plaisir à son fils en demandant à ses amis Facebook de lui envoyer une carte postale pour ses 30 ans. Lucien Parisseaux, un habitant de Calais, dans le nord de la France, a fait de Manuel une star internationale. Avec ses 30'000 cartes reçues pour le 22 novembre, la famille a été dépassée par l'ampleur du mouvement, rapporte le quotidien La Voix du Nord

Lucien a posté son appel le 3 novembre dernier. "Mon fils Manuel va avoir 30 ans le 22/11/14 il adore recevoir des cartes postales mon fils est trisomique! je viens auprés de vous pour vous demander de prendre quelques minutes de votre temps et de lui envoyer une petite carte et de faire passer cette info a tous vos amis pour ne pas arrêter ma chaîne Je vous remercie tous pour vôtre geste qui rendra mon Manu super heureux."

Et Lucien a été entendu, et plutôt deux fois qu'une. Ce 24 novembre, son message a été partagé par plus de 121'000 personnes sur le réseau social, Manuel a déjà reçu plus de 30'000 cartes postales, et le mouvement ne faiblit pas.

De quoi émouvoir toute sa famille. "On a tendance à dire que notre planète est égoïste", raconte sa soeur, Cathy, à "La Voix du Nord",  "Je peux, maintenant, affirmer le contraire. Il y a un peu partout, des parents qui, en demandant à leurs enfants de faire un dessin à Manuel, ont appris à ces derniers le droit à la différence. Des personnes ont pris le temps d’aller à la poste pour mon frère. Une belle leçon d’humanité."

Dans Le Figaro, on peut lire que sa maman, Jacqueline est elle aussi très émue par cet élan de solidarité. "Je ne comprends pas pourquoi ça a pris une telle ampleur. Manuel est comme nous, il est ému et en larmes", confie-t-elle, promettant de conserver toutes les cartes venues du monde entier. "Mais pas de répondre à toutes!", sourit-elle.

Du côté de la Poste, cet afflux massif ne va évidemment pas sans poser de problèmes. "La trieuse n’y arrivant plus, deux personnes ont été spécialement affectées au triage du courrier de notre fils", assure Lucien Parisseaux. La Poste a même proposé de prêter à la famille un container afin que le courrier ne s’abîme pas le temps qu’il soit dépouillé.