Lance Armstrong veut être un "condamné" comme les autres

Lance Armstrong a affirmé à un journaliste de la BBC qu'il serait prêt à témoigner "en toute franchise" à la condition d'obtenir la garantie d'être traité de manière équitable.
07 août 2015, 12:00
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
L'Américain Lance Armstrong, vainqueur de sept Tours de France de 1999 à 2005, fait l'objet d'un rapport de plus de 1000 pages qui conclut à un usage massif de dopage.

Dans un entretien accordé à la BBC, Lance Armstrong a affirmé qu'il serait prêt à témoigner en "toute franchise" devant une commission indépendante, à la condition d'être traité équitablement.

Déchu de ses sept titres dans le Tour de France pour dopage, l'Américain a ajouté qu'il souhaitait que tous les anciens coureurs repentis bénéficient du même traitement dans le cadre de cette commission chargée de faire la lumière sur le dopage dans le cyclisme.

"Si tout le monde écope de la peine de mort, alors moi aussi j'écoperai de la peine de mort. Si personne n'est condamné, je serai heureux de ne pas l'être moi non plus. Si tout le monde prend six mois, alors je prendrai six mois", a dit Armstrong. Le Texan a assuré qu'il était prêt à tout faire "pour refermer ce chapitre et faire avancer le cyclisme". "J'ai perdu beaucoup sur un plan personnel, notamment sur le plan financier alors que d'autres ont tiré des profits de cette histoire", a-t-il continué